Bienvenue! Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler du créationnisme, il s'agit de la théorie qui trouve ses origines dans le livre de la Genèse et qui s'oppose à l'évolutionnisme. Vous découvrirez sur ce site des articles et des renseignements qui ne manqueront sûrement pas de vous intéresser. Bonne visite.
tires

Creation Blog RSS

Conférences créationnistes à Sept-Iles du 18 au 20 mai 2018 avec Jonathan Nicol et Laurence Tisdall

 

Dimanche matin, le 20 mai Jonathan Nicol sera à l’Église Baptiste de Sept-Îles et Laurence Tisdall sera à l’Église Chrétienne Évangélique

Articles à lire

Endoctrinés ! La vie dans un monde d’illusion et de tromperie.

Par Helen Doogue Vere (anglais)
Source (anglais) provenant de Creation.com
Traduit par Daniel Arsenault et Julie Charette Lauzon

James Hutton

Wikipedia.org James Hutton, « le fondateur de la géologie moderne », par Sir Henry Raeburn

Plusieurs d’entre nous avons l’impression d’être parfaitement conscients de nos convictions et des raisons qui nous ont poussés à les adopter. Peut-être pensez-vous que votre vision du monde est cohérente, logique et bien pensée. Mais se pourrait-il que vous soyez davantage le produit de votre culture, de votre société et de vos pairs que vous ne le réalisez?

Le psychologue séculier Philip Zimbardo croit assurément que nous pouvons facilement être influencés à penser ou à nous comporter de certaines façons. En 1971, il a mis en œuvre l’expérience de Stanford. Pour ce faire, il a pris des étudiants collégiaux américains en bonne santé et apparemment bien disposés. Il leur a attribué au hasard les rôles de prisonniers et de gardiens de prison. L’expérience de Zimbardo est devenue si réelle pour ceux qui y participaient, et la cruauté de ceux qui avaient le rôle de gardiens est devenue si grande que plusieurs ont souffert de dépression nerveuse. Zimbardo a donc dû arrêter l’expérience.1 Il semble qu’un jeu de rôle intense était suffisant pour rendre méchants ces gentils collégiens.

On pourrait argumenter que cette situation s’est passée dans un environnement fermé et qu’elle ne pourrait pas avoir lieu dans le monde réel. Cependant, de manière plus graduelle et subtile, de nouvelles valeurs et perceptions deviennent « normalisées » dans la société. Quand nous avons entendu ces idées de manière répétée, particulièrement lorsque nous sommes jeunes, et que tout le monde semble y croire, elles deviennent nos croyances, parfois inconsciemment. Alors quels sont les mensonges qu’on nous a fait avaler?

[suite…]

Pour un évolutionniste, il est acceptable de tromper les étudiants afin de les amener à croire en l’évolution

Par Jonathan Sarfati (court), (long en anglais)
Source (anglais) provenant de Creation.com
Traduit par Daniel Arsenault

Il y a eu de nombreux exemples de mensonges utilisés pour appuyer l’évolution afin d’endoctriner les élèves à croire en l’évolution. La liste comprend :

Bora Zivkovic

Il est considéré acceptable d’enseigner des mensonges aux enfants !

Il y a au moins un évolutionniste heureux d’utiliser le mensonge, tant que le résultat final est d’amener plus d’étudiants à croire en l’évolution.2 Un véritable croyant en l’Évolution et enseignant de l’Évolution, Bora Zivkovic, a été le responsable de la communauté en ligne PloS-ONE3, a déclaré fièrement:

 

« Il est acceptable d’utiliser certaines inexactitudes temporairement si elles vous aident à atteindre les étudiants. »4

Ces parasites qui résistent à la trinité évolutionniste

Par Sinaseli TSHIBWABWA, Ph.D.

Deux arguments se confrontent sur les questions fondamentales des origines de tout ce qui existe. D’une part, l’argument de la création divine selon lequel les animaux et les plantes par exemple ont été créés par Dieu et d’autre part l’argument de la théorie de l’évolution selon lequel ces êtres vivants sont l’oeuvre du temps, de la mutation et de la sélection naturelle au hasard. La science créationniste relève que ces arguments sont tous deux fondés sur un acte de foi. Aucun d’entre eux ne peut prouver, selon des critères scientifiques, les processus qui se sont déroulés à l’origine de tout ce qui existe. À ce sujet, Nesbitt (1982) a fait remarquer que l’homme ne peut que se contenter de noter les faits, les traces laissées par le passé et les lois présentes. [suite…]