Bienvenue! Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler du créationnisme, il s'agit de la théorie qui trouve ses origines dans le livre de la Genèse et qui s'oppose à l'évolutionnisme. Vous découvrirez sur ce site des articles et des renseignements qui ne manqueront sûrement pas de vous intéresser. Bonne visite.
tires

Creation Blog RSS

Réunion annuelle ASCQ 2017

Samedi le 8 juillet à Prévost, QC.

SVP confirmer votre présence le plus tôt possible en appelant 579-634-3652 ou en envoyant un courriel à info@creationnisme.com

Articles à lire

Les dinosaures d’Acambaro

par Dennis Swift, Ph.D.

Dennis Swift

Dennis Swift

En juillet 1944, par un matin ensoleillé, Waldemar Julsrud, un quincaillier allemand d’Acambaro, au Mexique, se promenait à cheval au pied de la montagne El Toro. Soudainement, il aperçut des pierres taillées partiellement découvertes, et un objet de céramique à demi enterré.

Julsrud descendit de son cheval, creusa, et extirpa les pierres taillées ainsi que des morceaux de céramique. S’y connaissant en archéologie, il s’aperçu aussitôt que ces pièces de céramique ne ressemblaient à rien de ce qu’il avait déjà vu. Il connaissait les civilisations indiennes tarascane, aztèque, toltèque, maya, chupicauro, inca et pré-inca, mais les objets qu’il tenait dans sa main se distinguaient nettement de ceux des cultures indiennes connues. [suite…]

Les Néandertaliens demeurent toujours humains !

Par Dave Phillips, M.Sc.*

neanderthalLes Néandertaliens demeurent toujours humains !Depuis la découverte du premier fossile néandertalien, au milieu du siècle dernier, les restes découverts ont fait l’objet de nombreuses controverses. Au milieu des années 1950, des scientifiques ont commencé à prétendre que les Néandertaliens étaient une sous-espèce de l’homme moderne (Homo sapiens) (Lewin, 1998), citant de nombreuses évidences appuyant le point de vue selon lequel les Néandertaliens étaient humains.

Le langage

Certains évolutionnistes ont affirmé que les Néandertaliens étaient incapables d’utiliser le parler moderne [suite…]

Analyse critique du manuel de Biologie 534 (pdf)