Bienvenue! Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler du créationnisme, il s'agit de la théorie qui trouve ses origines dans le livre de la Genèse et qui s'oppose à l'évolutionnisme. Vous découvrirez sur ce site des articles et des renseignements qui ne manqueront sûrement pas de vous intéresser. Bonne visite.
tires

Creation Blog RSS

Articles à lire

Ces fascinants dinosaures

Par Ian Taylor, B.Sc.

Avant l’avènement de la télévision, les lecteurs frissonnaient en lisant le classique de Sir Arthur Conan Doyle, The Lost World (Le monde perdu). D’abord publié en 1912, le livre est toujours édité, tandis qu’une version filmée passe de temps à autres pour le plaisir des téléphiles insomniaques. Dans cette aventure épique, le professeur Challenger et son équipe sont conduits en Amérique du Sud où ils découvrent un pays isolé sur un haut plateau entouré de tous les côtés de falaises escarpées. La flore et la faune y ont été préservées sans changement depuis l’aube des temps, et dans la jungle vierge, les explorateurs rencontrent des hommes des cavernes, l’Iguanodon et d’autres dinosauriens. [suite…]

Du nouveau sur la fraude d’Haeckel


par Russell Grigg (anglais)
Source (anglais) provenant de Creation.com

Traduit par Laurence Tisdall et Daniel Arsenault

Il est connu depuis longtemps que l’un des vulgarisateurs les plus efficaces de l’évolution a truqué certains de ses dessins, mais c’est seulement maintenant que nous comprenons l’étendu incroyable de ces tromperies.

Ernst Haeckel

La plupart des gens ont entendu dire ou on leur a enseigné l’idée que l’embryon humain passe par (ou récapitule) différents stades d’évolution.  Par exemple, on suggère que l’embryon a des branchies d’un poisson, une queue comme un singe, etc., pendant les premiers mois où il se développe dans l’utérus.

L’idée a non seulement été présentée comme un fait à des générations d’étudiants en biologie ou en médecine, mais l’idée a aussi été utilisée pendant de nombreuses années pour justifier l’avortement. Les avorteurs affirmaient que l’enfant à naître qui venait d’être tué était encore qu’au stade de poisson ou à celui du singe, et donc n’était pas encore devenu un être humain.

Cette idée (appelée la récapitulation embryonnaire) a été vigoureusement soutenue par Ernst Haeckel dès la fin des années 1860 afin de promouvoir la théorie darwinienne de l’évolution en Allemagne, et ce, même si Haeckel n’avait pas de preuve pour soutenir son point de vue. 1

Données fabriquées

Faute de preuves, Haeckel s’est mis à fabriquer les données. Il a changé de manière frauduleuse, les dessins d’embryons humains et de chiens faits par d’autres scientifiques, pour augmenter la ressemblance entre eux et cacher les dissimilitudes. Nous avons signalé cette fraude particulière dans un numéro récent de la revue Creation (anglais) 2

[suite…]

L’homologie, l’anatomie comparée et la théorie de l’évolution

Par Sinalseli Tshibwabwa Ph. D.

Depuis 1859, les évolutionnistes utilisent les ressemblances homologues (c’est-à-dire les ressemblances qui concernent les organes ou les structures semblables, modifiées pour servir à des fins totalement dissemblables) comme les preuves les plus convaincantes de l’évolution. En effet, la similitude est frappante quand on considère les membres antérieurs de Vertébrés : l’aile de la chauve-souris, le bras humain, l’aile d’oiseau et la patte antérieure du marsouin. Au vu de ces structures, y a-t-il eu évolution au sein des Vertébrés tel que le soutiennent les évolutionnistes? [suite…]