tires

Conférences en Suisse, Belgique et France

Par Laurence Tisdall

Nouvelles de la Suisse partie I (12 novembre 2004)

Bonjour tout le monde,

Il est tard le soir et je me suis dit qu’il serait important de mettre au courant tous ceux qui prient pour ma tournée en Europe. Alors voici les nouvelles – qui sont bonnes :)

Jeudi soir j’ai parlé avec une centaine d’étudiants de Jeunesse en Mission à Lausanne. J’ai parlé du livre de la Genèse et de la langue chinoise – ils ont tous apprécié, en particulier la quarantaine de coréens pour lesquels il fallait traduire ma conférence de l’anglais en coréen. C’étaient des jeunes vraiment en feu pour le Seigneur, ils venaient de partout dans le monde pour étudier pendant 3 mois et ensuite aller évangéliser/aider un pays – j’ai rarement vu des jeunes aussi excités pour Dieu et qui expérimentaient des miracles dans leurs vies d’une façon quotidienne. J’espère seulement que j’ai pu rencontrer leur « folie pour Lui ».

Ce soir, vendredi, j’ai parlé sur les dinosaures à plus de 70 jeunes à Oron-la-Ville. Ils furent très attentifs et avaient beaucoup de questions. Ce fut aussi l’occasion pour 5 jeunes de donner leur vie au Seigneur. Gloire à Lui !!

Continuez à prier, demain (Samedi) je parle dès 9h00 du matin sur l’âge de la terre et à 14h00 sur le déluge dans la mythologie et les langues des peuples (la conférence de Guy Leduc avec quelques petites modifications. Et ensuite il y aura dimanche matin – je prêche dans l’assemblée le matin sur l’évangélisation.

Merci pour votre support dans la prière, il est précieux!

Laurence

Nouvelles de la Suisse partie II (16 novembre 2004)

Bonjour à tous,

Voici les nouvelles de la Suisse, partie II

Ces derniers jours, j’ai eu l’opportunité de faire plusieurs conférences dans l’église évangélique d’Oron-la-Ville en Suisse. Samedi il y avait peu de monde le matin mais ceux qui étaient là ont bien apprécié mes interventions concernant l’Âge de la terre : milliers ou milliards d’années? Samedi après-midi, il y avait environ 70 personnes pour assister à la conférence « Le déluge dans la mythologie et les langues des peuples » – il y a eu une période de questions qui a duré presque une heure.

La réunion de dimanche fut spectaculaire. Dans une église très vivante où la louange était bonne plus des 350 personnes présentes ont été fortement touchées par ma conférence sur l’évangélisation au 21ième siècle. L’importance des 6 jours fut soulignée et j’ai parlé de la différence entre Actes 2 et Actes 17 (« Nous prêchons aux grecs et non aux juifs »). Nous avons eu un temps de prières de presque une heure avec une centaine de personnes qui voulaient qu’on prie pour « plus de Sa puissance » dans leur vie et leur témoignage et qui avaient « soif de Lui » (le message avait comme base 1 Thess 1:5 « notre Évangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine persuasion »). L’après-midi nous avons été à la recherche de fossiles avec la famille du pasteur Lehmann et nous avons trouvé de belles ammonites.

Tout le temps que j’étais en Suisse il ventait fort (la bise) jusqu’à aujourd’hui – mardi. Il avait tant de nuages que nous ne voyions pas les montagnes. Alors, je blaguais en leur disant qu’il n’y avait pas de montagnes en Suisse mais, comme vous pouvez voir sur la photo, il y en a – et je les ai vues hier après-midi (Diablerets).

A Chamoson, j’ai aussi pris l’image de plis assez spectaculaires dans la roche sur le côté de la montagne. Cela indiquait clairement que ce pli fut fait pendant que la roche était liquide et sous l’eau (pensez « déluge global »).

Hier soir, j’ai parlé sur « La science qui renverse Darwin » à 150 personnes enthousiastes. La soirée fut mémorable du début à la fin, j’ai hâte à voir ce que Dieu fera ce soir :)

Continuez à prier, nos prières ont de l’effet, je peux en ressentir la différence,

Soyez béni,

Laurence

Autres photos d’intérêt de la Suisse

Pasteur Lehmann a trouvé l'ammonite que vous voyez ici pendant notre fouille à Rathvel en Suisse

Pasteur Lehmann a trouvé l'ammonite que vous voyez ici pendant notre fouille à Rathvel en Suisse

Pasteur Lehmann a trouvé l'ammonite que vous voyez ici pendant notre fouille à Rathvel en Suisse

Pasteur Lehmann a trouvé l'ammonite que vous voyez ici pendant notre fouille à Rathvel en Suisse

Une belle vache dans les Alpes :)

Une belle vache dans les Alpes :)

Nouvelles de la Belgique – Partie I (19 novembre 2004)

Salut à tous,

Je vous écris de Bruxelles en Belgique. Le Seigneur continue à faire Sa volonté au travers de nos conférences. Le mardi soir, c’était ma dernière conférence en Suisse (pour le moment) et les gens ont bien aimé la présentation sur « L’évolution de l’homme » – il y avait plus d’une centaine de personnes. Une dame a accepté le Seigneur comme son sauveur personnel.

J’étais triste de quitter la Suisse tôt le matin pour me rendre à l’aéroport de Genève. Pas juste de quitter la Suisse mais plutôt les personnes rencontrées, comme la famille Lehmann et les plusieurs autres connaissances que j’ai pu faire durant mon séjour avec ces gens très accueillants et sympathiques.

Ensuite, je suis arrivé à Bruxelles par avion où le pasteur Kibutu a eu des difficultés pour venir me rejoindre à l’aéroport. C’est pourquoi j’ai du l’attendre pendant plus d’1h30 avant de pouvoir le rejoindre et prendre des arrangements pour aller à l’hôtel. Mais encore là, le Seigneur a pourvu. J’ai tout de suite rencontré un congolais (Iba Ngambong) qui, non seulement, connaissait le pasteur Kibutu, mais avait visité le Canada à de multiples reprises pour y fonder plusieurs églises francophones dans l’ouest du Canada. Il y avait aussi un pasteur baptiste qui nous a salué à l’aéroport. J’ai pu partager beaucoup sur le créationnisme avec lui et j’ai répondu à plusieurs de ses questions concernant les premiers chapitres de la Genèse. Il était très, très content de savoir que nous nous appuyons de manière scientifique pour une lecture littérale des premiers chapitres de la Genèse. Il a complètement changé ses plans et il est resté avec moi pendant que j’attendais le pasteur et ensuite il m’a emmené à l’hôtel. Finalement c’est là que j’ai pu rencontrer le pasteur Kibutu, quel homme, il a tout un ministère! Son église a plus de 700 membres et il oeuvre beaucoup dans la cure d’âme et délivrance.

Alors, mercredi j’ai donné une conférence à l’université de Gembloux (une université agricole à 45 minutes de Bruxelles). La salle d’une cinquantaine de personnes était pleine et froide (en température seulement). Mais chacun a été touché par la conférence « La science qui renverse Darwin » et l’on veut me réinviter pour parler dans d’autres universités. La conférence d’hier soir à l’église de Kibutu s’adressait à plus de 150 auditeurs attentifs avec qui j’ai discuté du thème: « Prouve-moi que Dieu existe! ». Plusieurs personnes ont donné leurs vies à Jésus hier soir. Et là encore, le pasteur Kibutu désire que je revienne en Belgique pour faire d’autres conférences dans un avenir proche.

Soyez béni et réjouissez-vous dans le Seigneur parce que c’est Sa joie qui est notre force,

Laurence

Nouvelles de la Belgique et de la France – Partie I (26 novembre 2004)

Bruxelles, Belgique. Les conférences dans l’église du pasteur Kibutu furent très bien reçues et plusieurs ont donné leur vie au Seigneur. La dernière conférence eut lieu le dimanche matin, la salle était bondée – en fait, il était impossible de faire rentrer plus de monde. Je prie que cette église puisse se payer un nouveau bâtiment.

Cette femme, Hélène Tola-Suli est congolaise. Elle m'a donné un témoignage écrit certifiant que ses grands-parents racontaient aux enfants (elle n'avait que 8 ans alors) comment un Belge, qui était allé chercher des pointes d'ivoire dans la forêt équatoriale, avait vu un énorme reptile de 15 à 20m de long qui ressemblait à un dinosaure (Mokele mbembe – une sorte de diplodocus). A l'époque, les enfants n'ont jamais cru à ce que leurs grands-parents leur racontaient, mais après la conférence sur les dinosaures: "De la Bible au 21ième siècle", Madame Hélène Tola-Suli le croit maintenant :) Ensuite, j'ai parlé deux fois à l'église de pasteur Claudio Augostini. C'étaient des petits groupes de personnes très intéressées et même, lors de la deuxième conférence, j'ai pu m'adresser à 10 pasteurs au sujet des 6 jours et comment Dieu a utilisé les dinosaures pour évangéliser (ie. Job 42:6).Après la Belgique c'était la France. La famille Carvahlo m'a reçu chez eux et le lundi nous avons parlé sur les dinos à une centaine de personnes, dont plusieurs non chrétiens. L'intérêt était certain et même les enfants dans la salle furent complètement émerveillés par l'idée que les dinosaures existent encore. Il y avait un prof de sciences dans la salle qui a exprimé son désaccord avec moi concernant l'idée que la théorie de l'évolution était un dogme. Alors, je lui ai demandé pourquoi il enseignait la loi de la biogenèse (la vie vient de la vie) en parlant des expériences de Louis Pasteur et quelques pages plus tard, dans ses manuels, il enseignerait que la vie peut venir des molécules non vivantes (expérience de Stanley Miller). Il a dit tout de suite qu'il n'était pas un expert dans la matière. Hum! Pourtant c'est la base de la biologie et c'est lui le prof! Ce fut un moment révélateur pour l'audience de voir un évolutionniste hardi soudainement incapable de répondre. J'espère que Dieu parlera à son coeur.

Le mardi soir à Hazebrouk (nord de la France), j'ai parlé dans l'église même – un petit groupe où cependant presque tous ceux qui étaient présents ont acheté des DVD.Note: Tiago Carvahlo fait partie d'un groupe créationniste en France ("Au Commencement" – www.aucommencement.net) et nous espérons combiner nos efforts dans le futur avec André Eggen, Ph.D. (Président et conférencier principal pour ce groupe).J'ai pris ensuite le train TGV (Train à Grande Vitesse) qui a fait le trajet Arras – Montélimar (du nord au sud de la France) avec plus d'une heure de retard sur son horaire à cause des grèves – à ce sujet, les passagers l'appelèrent le TPV (Train à Petite Vitesse). Hier soir j'ai pu rencontrer des chrétiens, les Couleru qui habitent à Montélimar. Jacques Couleru est un banquier à la retraite qui a construit son propre observatoire. Il attire beaucoup de non chrétiens et utilise son télescope pour amener les gens à réaliser la grandeur de la création. Nous avons eu une longue conversation (jusqu'a 1h30 le matin) concernant le créationnisme – ce fut une soirée mémorable et j'espère revenir en Europe avec ma femme pour les visiter l'année prochaine.

Je suis ici avec l'évangéliste Michel Chevalier (que vous voyez sur la photo). Nous nous connaissons depuis très longtemps et samedi soir je vais avoir l'opportunité de partager sur la question de l'évolution de l'homme.N'oubliez pas de continuer à prier pour les 3 conférences qui restent, ainsi que pour les conversations innombrables qui fortifient la foi de plusieurs.Soyez béni,LaurenceNouvelles de la Belgique et de la France – Partie II (26 novembre 2004)Chers ami(e)s,Je vous écris de l'avion, en train de survoler l'océan atlantique. Quel voyage !Voici les nouvelles des dernières conférences.À Montélimar, j'ai pu visiter le musée de paléontologie d'Ardèche de Bernard Riou. Fantastique! La moitié des fossiles venaient des profondeurs de l'océan et étaient datés de 155 millions d'années évolutionnistes. Le seul problème cependant, c'est qu'il n'y a aucune évidence pour étayer la théorie de l'évolution. Ainsi, les fossiles de pieuvres de 155 millions d'années sont identiques aux pieuvres d'aujourd'hui. On pourrait dire de même pour pratiquement tous les fossiles du musée. L'autre moitié des fossiles correspondait à des formes de vie momifiées par un désastre volcanique – des sangliers, des feuilles, un petit cheval, etc. M. Riou me disait qu'ils avaient 8 millions d'années. Alors, je lui ai demandé comment il le savait. Datation phosphore argon, m'a-t-il répondu. J'ai dit que je restais sceptique concernant les méthodes de datation, surtout en tenant compte du fait qu'il était impossible de connaître la quantité d'éléments non radioactifs présents quand l'évènement s'était produit. Il reconnaissait qu'il y avait effectivement un problème. J'ai parlé longtemps avec M. Riou et il fut tout surpris lorsque je lui ai montré le film d'un mammouth vivant, sur mon portable. En moins d'une demie heure, j'avais remis en question la presque la totalité de la théorie de l'évolution, incluant l'évolution de l'homme. Il était beaucoup plus réceptif que je l'aurais pensé. Il m'a gentiment donné des feuilles momifiées et aussi indiqué où je pouvais trouver les lys de mer fossilisés – et j'en ai profité.

Le vendredi soir, j'ai parlé sur "L'homme : la pensée de Dieu ou un singe chanceux ?" Les personnes présentes l'ont bien apprécié et avaient beaucoup de questions. Le lieu où cela se passait était le Centre de Réveil de Michel et Nathalie Chevalier. C'était bon de rencontrer à nouveau Michel et Nat, nous nous connaissons depuis longtemps.Sur la photo, le château Grignan, proche de Montélimar – je suis allé le visiter.

Après la conférence à Montélimar, je suis parti pour Grenoble avec le pasteur Joseph Capuano qui étaient venus me chercher en voiture avec quelques amis. Parmi eux, il y avait une femme qui était professeur de sciences. Nous avons eu une discussion ensemble pendant plus d’une heure et demie. Le Seigneur a oeuvré profondément pendant cette conversation. Nous avons pu voir une évolutionniste convaincue commencer à remettre en question le fondement même de ce qu’elle enseignait tous les jours. Elle fut fortement ébranlée. Prions pour elle, que la grâce de Celui qui a créé toutes choses puisse toucher son coeur. Je suis sûr que les premiers étapes sont faites.

Dimanche matin, j’ai donné un message sur l’évangélisation dans le 21ième siècle et j’ai prié pour beaucoup de personnes qui voulaient que leur témoignage soit rempli de puissance. Pas n’importe quelle sorte de puissance mais de celle qui vient de Dieu. Durant l’après-midi j’ai parlé des dinosaures. Lors des deux réunions, l’église, d’environ 60 personnes, était pleine et j’ai pu faire des contacts intéressants (un autre employé chrétien de HP et aussi un étudiant en maîtrise qui est intéressé à faire des conférences en France sur le créationnisme).

Finalement, après 18 conférences en 18 jours, c’était le temps de retourner en Suisse pour prendre l’avion pour le Canada. Le train qui m’a amené à Genève eut beaucoup de retard à cause des grévistes. Mais je me suis rendu finalement et il va falloir qu’ils me remboursent le billet. J’ai pu manger un souper avec Michel et France Allard (Ministères Plus que Vainqueur) chez les Roduits. C’est Michel qui a encouragé la plupart des pasteurs dans les églises visitées à recevoir un inconnu pour parler d’un sujet peu touché dans les églises européennes.

Les DVD que j’ai amenés sont presque tous vendus. Donc Dieu a vraiment béni et je prie que ce matériel soit une bonne semence en Europe pour un retour à une lecture de la Bible d’un point de vue littéral, en particulier de la Genèse.

J’ai vraiment senti vos prières pour moi. Je suis en bonne forme et j’espère, Dieu voulant, revenir en France et Suisse l’année prochaine. Je suis content de revenir au Canada. Oui, c’est plus froid, mais c’est aussi mon chez-moi où je vais retrouver ma femme, mes enfants, ma maison, les routes cartésiennes (attendez de conduire à Bruxelles et vous comprendrez ce commentaire!) et des grandes surfaces dont nous sommes si fiers.

Finalement, je vous demanderais de prier pour l’année 2005 pour l’ASCQ. Nous avons comme projet de faire une autre DVD (« Les dinosaures dans la Bible et ailleurs ») et naturellement de continuer à faire des conférences à travers le Québec.

Soyez béni,

Laurence Tisdall, Président ASCQ